Les enjeux de sécurité à l'ère des nouvelles menaces : regards croisés franco-japonais

  • Recherche
  • Formation
Publié le 29 avril 2024 Mis à jour le 24 juin 2024
Date(s)

le 18 septembre 2024

Lieu(x)

Campus Trotabas

Salle Ulysse (205)
Les questions de sécurité intérieure concernent tous les États. Le terrorisme n’a épargné ni la France ni le Japon. La criminalité organisée et la délinquance du quotidien y sont également combattues. La sécurisation des mouvements de foules, des manifestations, des évènements culturels ou sportifs majeurs (JO de Tokyo en 2021 et de Paris en 2024) sont également un défi commun. Partout, des moyens humains, matériels et technologiques sont mobilisés, selon des modalités différentes, qui nécessitent une adaptation constante. La prévention de nouveaux types de menaces et la répression efficace des atteintes aux personnes ou aux biens justifient également une adaptation continue du droit.

La ville de Nice est très impliquée dans la garantie de la sécurité de ses habitants. Elle dispose, par exemple, de la première police municipale de France. Elle recourt aussi de manière importante aux technologies, comme la vidéoprotection. Marqué par des attaques terroristes successives, le territoire s’inscrit dans une démarche de protection des populations appelant l’expérimentation de dispositifs technologiques à la recherche d’un équilibre entre protection des populations et protection des libertés (utilisation généralisée de la vidéoprotection, expérimentation de la reconnaissance faciale en 2019, concept de safe city). Nice accueillera des évènements d’envergure internationale dans les années à venir, qui sont autant de défis pour les autorités chargées de la sécurité. Nice constitue donc un terrain privilégié d’études de ces enjeux.

Des analyses sur le sujet sont ainsi menées par plusieurs chercheurs de la Faculté de droit et science politique. Habitués à travailler avec des collègues français et européens, leur volonté est d’élargir le champ aux États asiatiques, en prolongement de collaborations lancées sur des thématiques de sécurité et de droit du numérique déjà entamées avec des chercheurs japonais.

Ce projet s’inscrit en effet dans la perspective d’une collaboration avec les Université Kyoto Sangyo et l’Université Keio (Tokyo) et implique plusieurs collègues spécialistes des questions envisagées, dans une perspective pluridisciplinaire. Cette manifestation permettra de recevoir à Nice le Professeur Tatsuhiko Yamamoto, Directeur adjoint du Global Research Institute et spécialiste des nouvelles technologies, Chikao Uranaka, Professeur de criminologie, de l’Université Kyoto Sangyo, auteur de l’ouvrage « Police et contrôle social au Japon », ainsi que Mme Haluna Kawhashima, spécialiste des droits fondamentaux, Maître de conférences à l’Université de Tohoku Fukushi et chercheuse associée à l’Université de Keio.

Le croisement des regards permettra d’enrichir réciproquement les réflexions sur des thèmes essentiels comme la conciliation entre sécurité et liberté, l’utilisation de technologies toujours plus perfectionnées, la question de l’armement des services de police, les évolutions des organisations policières, la répartition des compétences entre l’État et ses partenaires.

 
Doctorants : Participation validée au titre de la formation doctorale. Attestation délivrée sur demande adressée à : cerdacff@univ-cotedazur.fr.

Contact : cerdacff@univ-cotedazur.fr


Programme
 / 1