PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINTECH - MASTER 2

  • Economie-Gestion
  • Droit
  • Sciences politiques
PARCOURS DROIT BANCAIRE ET FINTECH - MASTER 2

Call to actions

Pour que nous puissions vous recontacter

Ce champ est facultatif. Si vous ne le remplissez pas, la question donnée en exemple ci-dessus sera envoyée.

Envoi du message…

Votre message a été envoyé.

Une erreur est survenue pendant l'envoi de la question. Essayez de nous contacter par téléphone.

Résumé

Le parcours « Droit bancaire et FinTech » est, en termes d'enseignement, le prolongement et l'une des spécificités du Master 1 Droit des affaires. En savoir plus

Objectifs

Formation initiale / Formation continue / Accessible en reprise d'études
Master
1 an
Nice / Campus Trotabas
Français

Détails

Présentation

Le parcours « Droit bancaire et FinTech » est une spécialisation du Master 1 Droit des affaires.

Ce Master 2 a pour finalité d’offrir une formation juridique approfondie nécessaire à la maîtrise des activités juridiques et contentieuses des établissements bancaires et financiers, avec une formation originale sur les enjeux financiers des « deep technologies », grâce au programme de recherche Deep Law for Technologies (DL4T).

Enjeux

La formation entend, en premier lieu, développer et spécialiser les connaissances dans tous les domaines du droit qui concernent la banque et la finance.
Elle vise notamment à donner aux étudiants les savoirs faire nécessaires à une intégration rapide et efficace dans le milieu professionnel ou dans les cabinets spécialisés. Par l’adjonction et la synthèse des savoirs et des savoirs faire, la spécialité « Droit bancaire et financier » veut apporter aux étudiants une culture juridique propre à la banque et à la finance leur permettant de posséder une capacité de mobilité professionnelle.

En second lieu, la formation développe des compétences nouvelles liées aux mutations de l’économie sous l’effet des technologies numériques. Le master se trouve ainsi adossé à la chaire d’excellence scientifique Alexandre Koyré, intitulée « Droit économique et Intelligence Artificielle ». Une formation technique est apportée aux étudiants, sur des questions pointues mêlant la finance et l’économie numérique. L’objectif est de former des praticiens dotés de qualités d’innovation et de réflexion leur permettant de s’adapter aux défis auxquels sera confronté l’univers bancaire et financier de demain.

 

Spécificités

Le parcours DBFtech est une offre de formation universitaire inédite en droit : il est le seul master de droit, ouvert à l’alternance, qui forme les juristes au droit bancaire et financier et aux nouveaux outils et enjeux liés à l’intelligence artificielle. 

Ce parcours est adossé au programme de recherche Deep Law for Technologies (DL4T) qui a pour finalité d’offrir une formation orginale et innovante sur les enjeux juridiques des « deep technologies ». Ce programme DL4T est porté scientifiquement par la chaire Koyré qui est une chaire d’excellence scientifique dédiée au droit économique et à l’intelligence artificielle. Cette chaire accueille chaque année un nouveau titulaire, académique étranger, et organise une série de conférences pluridisciplinaires.

Lieux

Nice, Campus Trotabas

Faculté de Droit et de Science Politique, Avenue Doyen Louis Trotabas 06050 Nice Cedex 1

Responsable(s) de la formation

Partenariats

Laboratoires

Le parcours Droit bancaire et FinTech prévoit un adossement à la recherche grâce à son attachement au Groupe de Recherche en Droit, Économie, Gestion (GREDEG).

 


 

Il est également adossé au programme de recherche DL4T, qui a reçu un label IDEX UCA.

 

En convention avec

 


 

Admission

Pré-requis

Formation(s) requise(s)

Le Master 2 « Droit bancaire et FinTech » est ouvert par priorité aux titulaires d’un Master 1 de droit (droit des affaires, droit privé, IUP).
Sélection sur dossier et entretien.

Capacité d’accueil minimum : 18 étudiants.

Il est possible de préparer ce Master en alternance (1 semaine en entreprise/ 1 semaine à l’université), dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Ainsi les acquis universitaires seront enrichis d’une expérience professionnelle durant l’année universitaire.

Des procédures de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) et de VAP (Validation des Acquis Professionnels) sont également mises en place pour accéder au diplôme.

Modalités de candidature

► Vous devez suivre la procédure sur le Portail des candidatures et inscriptions - MASTER 1 et 2
 

► Si vous souhaitez candidater dans le cadre d'une reprise d'études, rendez-vous dans la rubrique Formation continue

Programme

La formation comprend des enseignements théoriques et pratiques, dispensés par des universitaires et des professionnels, du mois de septembre à fin mars.

Contenu de la formation

Semestre 3

UE1 – Risques bancaires
Compliance
Analyse des risques bancaires

UE2 – Gestion des risques
Droit des assurances approfondi
Droit des assurances et nouvelles technologies (AssurTech)
Droit bancaire de la consommation
Insertion professionnelle

UE3 – Spécialisation de réglementation bancaire et financière
Règlementation bancaire et prudentielle
Produits dérivés
Droit des marchés financiers
Droit bancaire européen (seminaire obligatoire)

UE4 – Techniques bancaires et de financement
Financement alternatif et fonds d’investissement
Titrisation et financement structuré
Analyse financière et techniques de financement

UE5 – Spécialisation Fintech et droit
Smart Contract et droit des obligations
Blockchain et standardisation
Transformation des métiers du droit et Legatech
Chaire Koyré (Droit économique et Intelligence Artificielle)*
FinTech

UE6 – Spécialisation Fintech et Trading
Droit de la cryptofinance § Token Economy
Entreprise et cyber-risque
Trading algorithmique

UE7 OPTIONNELLE – Actes juridiques : rédaction et contentieux
Technique contractuelle
Anglais des affaires
Contentieux économique et des affaires
Fiscalité des affaires

Semestre 2

UE8 – Projet professionnel et de recherche
Mémoire ou stage
Grand oral et méthodologie de la recherche
Culture Générale de droit économique (optionnel)


L'année universitaire est composée de 360 heures de cours

Pour en savoir plus, consultez le règlement pédagogique de la formation

Alternance

Cette formation peut être suivie en alternance
Rythme de l’alternance du Master : 1 semaine de formation / 1 semaine en entreprise


Qu’est-ce que l’alternance ?

Le système alternance s'articule autour de périodes d'acquisition de savoir-faire (en entreprise) et périodes d’enseignements théoriques (à l’université). Véritable passerelle d'insertion professionnelle, ce système permet de se former à un métier tout en capitalisant une forte expérience dans le monde de l'entreprise.

Au sein de son entreprise d’accueil, l’étudiant est avant tout salarié et bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres collaborateurs de l'entreprise. Il est également étudiant. A ce titre, il conserve l'accès aux avantages du statut étudiant. Tout au long de sa formation, l'alternant bénéficie d'un double accompagnement : il est suivi par son tuteur entreprise et par son tuteur universitaire.

Les avantages de l’alternance : 

  • Associer théorie et pratique

  • Acquérir des compétences solides favorisant son employabilité

  • Exercer une première expérience professionnelle dans le métier choisi

  • Déboucher rapidement sur un emploi

  • Être rémunéré pendant sa formation 

  • Être plus compétitif sur le marché du travail 

Le service Relations Entreprise et Alternance de la Faculté de Droit et Science politique assure un accompagnement spécifique pour chaque étudiante et étudiant. Prenez connaissance de ce service

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Niveau de sortie

2eme cycle (bac+4 & bac+5)

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

La spécialité vise à former des professionnels aptes à assurer toute fonction juridique dans le secteur de la banque et de la finance :

  • Chargé de clientèle entreprise
  • Responsable de clientèle privée
  • Conseiller en produits épargne
  • Analyste de prêt
  • Gestionnaire de patrimoine
  • Responsable contentieux
  • Avocat spécialisé

Le secteur professionnel des candidats vise principalement le secteur de l'industrie bancaire et financière et, par extension, celui du droit des affaires. Cela concerne notamment :

  • Les banques et sociétés d'assurance
  • Les établissements de paiement
  • Les autorités de régulation en matière financière
  • Le barreau
  • Le conseil juridique en entreprise
  • Les sociétés d'investissement